Dans Autour du thé/ Expériences

Recette de thé de Noël maison

Il y a quelques semaines, lorsque je préparais le plan de rédaction pour le blogue, j’ai eu l’idée d’expérimenter une recette de chai. Mais voyant que j’étais serré avec la planification et les autres trucs personnels, j’ai plutôt décidé de le transformer en une recette maison de thé de Noël. J’ai donc fait quelques fouilles sur le Web afin de chercher différentes sources et inspirations. Donc, ce que je vais vous présenter est ma recette personnelle, issue de ce que j’ai pu trouver avec mes recherches. Mais d’abord, je vais vous parler un peu du thé de Noël et de son origine.

Qu’est-ce qu’un thé de Noël ?

Traditionnellement, c’est un thé qui contient des agrumes et des épices. Bien sûr, aujourd’hui les compagnies ont leurs visions et leurs propres interprétations d’un thé de Noël. Et l’on peut retrouver des arômes et des saveurs qui reflètent soit un désert typique (par exemple : la Compagnie Coloniale qui a son « Thé de Noël » en s’inspirant du pudding anglais) ou bien une ambiance comme celui que je vous ai présenté hier.

Histoire

La création du thé de Noël reste floue, mais il y a deux hypothèses possibles que je vais vous décrire. La première se passe au Royaume-Uni dans les années 1830 avec le mouvement « Tempérance ». C’était une association qui était contre la consommation d’alcool, et afin de faire passer leur message, ils avaient ciblé les fêtes populaires, dont Noël. Puis, afin d’amener les gens à ne pas s’enivrer durant cette période, ils avaient donc décidé de prendre le thé en organisant des réunions (qui vont devenir des « Tea Parties » durant l’ère victorienne). La seconde se situe en Allemagne au 19e siècle où le thé de Noël aurait été créé dans les marchés de Noël afin de remplacer le vin chaud en y ajoutant des épices et des agrumes afin d’affronter les grands froids de l’hiver.

Thé de Noël et certains ingrédients de la recette

Mon expérimentation, ma recette

J’ai fait quelques recherches afin de trouver des recettes de thé de Noël qui serait facile à faire. J’ai fouillé autant en français qu’en anglais. Dans l’ensemble, les recettes se ressemblent, c’est-à-dire qu’il y a du zeste d’orange et de la cannelle. Mais certains l’ont adapté en ajoutant d’autres épices, comme du clou de girofle ou bien du poivre rose. J’ai retenu deux sources (voir plus bas) et je l’ai adapté selon ce que moi je voulais comme thé de Noël en ayant une base de thé noir nature. Voici les ingrédients pour environ 20 grammes (attention, ce sont les mesures québécoises) :

  • 2 cuillères à thé de zeste d’orange séchées.
  • 1 cuillère à thé de zeste de citron séché
  • 5 clous de girofle
  • 1 petit anis étoilé
  • 1 bâton de cannelle
  • ¼ de gousse de vanille
  • 4 graines de cardamomes vertes

Marche à suivre :

  1. Avec un économe (un éplucheur), râper la peau d’une orange et d’un citron. Éviter la partie blanche, car c’est ce qui rendra votre thé amer.
  2. Couper en petits morceaux les zestes (en carré).
  3. Sur une plaque à biscuits recouverte de papier parchemin, étendre les zestes coupés et laisser sécher pendant environ 5 jours.
  4. Dans un mortier, écraser les épices à l’aide du pilon (clous de girofle et anis étoilé).
  5. Casser le bâton de cannelle afin d’obtenir de petits morceaux. Si vous avez de la difficulté, utiliser votre pilon.
  6. Couper ¼ d’une gousse de vanille. Puis, séparer en deux et faites-en de petits morceaux.
  7. Mettez tous vos ingrédients avec le thé dans un bol et ajoutez la cardamome. Brasser le tout, puis transférer dans un pot hermétique.

Après 72 heures de repos, j’ai fait un premier test et j’ai essayé ma recette. À l’odeur, ça sentait beaucoup la cannelle avec une pointe d’anis étoilé et d’agrumes. Mais au goût, c’était plus le thé noir que je goûtais avec en arrière-goût la cannelle et l’anis. J’ai donc décidé de le mettre de côté et je verrais d’ici environ deux semaines ce que ça va donner (car selon certains sites, ils disaient qu’il fallait attendre entre deux et trois semaines). Mais je vous dirais que dans l’ensemble, ma recette est concluante. Je songe même refaire la recette en enlevant l’anis étoilé pour le remplacer par du gingembre séché.

Bref, je me suis beaucoup amusé durant le processus de recherches, l’achat des épices et le moment où j’ai fait cette recette. Certes, ce n’est pas parfait et il y aura sûrement des adaptations à faire. Mais pour une première, je suis bien fière de moi. Et vous êtes libre de l’utiliser ; mais je suis curieuse de savoir ce que vous avez essayé et ce que vous adaptez. Laissez vos commentaires ici !

Enfin, j’espère que cet article sur le thé de Noël vous a plu avec sa petite histoire et ma petite recette. Je vous souhaite un bon week-end, et l’on se revoit lundi pour la présentation des calendriers de l’avent !

Édit 15h34: pour la base, j’ai utilisé un thé noir indien (un mélange d’Assam et de Darjeeling).


Sources:
– Camellia’s Tea House: Christmas Tea with Friends – How to create your own Christmas blend [en ligne] – consulté le 26 novembre 2020
– Pom Pom by Pomverte: Thé de Noël maison – et un cadeau pour vous [en ligne] – consulté le 26 novembre 2020
– Saveur-Thé.fr: D’où vient le thé de Noël ? [en ligne] – consulté le 26 novembre 2020
– NPR: From Raucous To Ritzy: A Brief History Of Christmas Tea [en ligne] – consulté le 26 novembre 2020
– Compagnie Coloniale: Connaissez-vous l’origine du thé de Noël ? [en ligne] – consulté le 26 novembre 2020
– Thé Passion: Le thé de Noël donne une saveur magique à vos Fêtes de fin d’année [en ligne] – consulté le 26 novembre 2020

Vous pourriez aimer aussi