0 Dans Dégustations/ Thé noir

Jin Guan Yin Hong de Camellia Sinensis

C’est aujourd’hui que je reprends mon horaire habituel avec la présentation d’un thé nature, et jeudi ce sera au tour de mon commentaire sur un thé aromatisé. Avec l’automne qui approche, je suis bien contente de pouvoir recommencer ma petite routine de thé et d’être toujours à la recherche de nouveaux thés à vous faire découvrir.

Et cette semaine, je vous en présente un que j’ai récemment découvert, et que j’ai bien aimé. Il y a quelques semaines, la maison de thé Camellia Sinensis vendait (et vends encore au moment d’écrire ces lignes) une boîte d’échantillons pour leur événement en ligne, « session estivale », qui a eu lieu en août dernier. Huit thés avaient été sélectionnés et j’ai décidé d’en commenter un pour mon blogue.

Celui que j’ai choisi est le Jin Guan Yin Hong. C’est un thé noir de Chine, des montagnes de Wuyi, dans la région du Fujian. Il est fait à partir du cultivar que l’on utilise pour les wulongs (en particulier le Tie Guan Yin) et on l’a entièrement oxydé faisant ressortir des notes fruitées et florales.

La dégustation

En ouvrant le sac, je vois effectivement des feuilles entièrement oxydées (noires). Elles sont longues et torsadées. Rapidement, je trouve qu’elles ressemblent à des feuilles de Dan Cong. Il y a une odeur de levure et de pain chaud. Puis, s’enchaîne celle des fruits séchés et je dirais même le tabac, mais il ne reste pas longtemps. Dans l’ensemble, c’est doux comme arôme.

Détails d’infusion
instruments : gaiwan bleu et blanc (150 ml)
eau : 95 °C
quantité : 3 grammes
temps : 30 secondes, 20 secondes, 30 secondes et 45 secondes
technique : gong fu cha

Première infusion
Après cette infusion, je sens des odeurs florales (lilas et lys) et boisées. Je reconnais également des arômes de miel et de pain chaud, et même de fruits séchés. La liqueur est ambrée ; tandis que les feuilles sont entièrement déroulées et elles sont de couleur cuivrée. Au goût, il y a un pic végétal qui devient aussitôt boisé, rustique et sucré (fruits et miel). Ensuite, vient un peu la levure, pour finir par les fleurs qui ont tendance à rester en bouche. La texture est douce et veloutée et il n’y a pas d’astringence.

Deuxième infusion
Il y a une odeur de fruits séchés, mais elle disparaît très vite. Je sens ensuite celles des fleurs avec des arômes boisés et sucrés. La liqueur et l’apparence des feuilles ne changent pas. Au goût, il y a un peu les fruits cuits, le pain chaud et le miel. En arrière-goût, je goûte les fleurs, mais à force de boire le thé, elles ont tendance à venir envahir ma bouche. C’est persistant, mais je trouve les notes moins complexes que la première infusion. La texture est toujours douce. Puis vers la fin de cette infusion, la patate douce apparaît doucement et avec discrétion.

Troisième infusion
Les fruits séchés et le miel dominent lorsque je sens cette infusion, avec une petite odeur de patate douce. En le dégustant, il y a toujours cette persistance florale et de miel. Je goûte aussi à l’avoine et un peu à la levure, mais c’est moins boisé. Mais la texture est moins veloutée et je remarque que la finale est acidulée.

Quatrième infusion
Les arômes ne changent pas par rapport à la troisième infusion. La liqueur est toujours ambrée, mais c’est beaucoup moins foncé. Les saveurs florales deviennent moins dominantes. Il y a présence de la patate douce et de la levure et encore une fois, il y a une finale acidulée.

Finalement, c’est un thé qui ressemble beaucoup au Tie Guan Yin tant par ses arômes que par ses saveurs. Tout comme le wulong, il y a des notes de miel, de fleurs et de fruits ; mais c’est un thé noir, car il y a une présence boisée et de levure. Le tout ensemble forme un thé complexe avec une belle finale de patate douce et une touche acidulée en bouche. Cependant, malgré une évolution gustative au fil des infusions, j’ai eu l’impression de plutôt boire un wulong car les arômes et saveurs florales dominaient beaucoup à la deuxième et troisième infusion, et j’avais de la difficulté à percevoir le côté « thé noir ». Néanmoins, il est agréable à boire, et les amateurs de thés complexes l’aimeront.

Note
4/5

Vous pourriez aimer aussi

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.