Dans Autour du thé

La tasséomancie ou l’art de lire les feuilles de thé

Il y a deux semaines, je vous annonçais que j’allais publier un article très spécial en lien avec l’Halloween. Eh bien, le voilà ! Ce sujet mijotait dans ma tête depuis un bon moment, mais j’attendais cette fête, et surtout cette fin de mois assez particulier (une deuxième pleine lune) pour vous en parler. La tasséomancie est un art divinatoire que j’aime bien et puisque mon blogue parle de thé, je me suis dit que c’était le moment idéal d’en faire un article.

Qu’est-ce que la tasséomancie ?

La tasséomancie est l’art d’interpréter les motifs et les symboles des feuilles de thé, de mac de café ou bien des résidus laissés par le vin. Le mot ne fait pas directement référence au thé, mais plutôt au mot « tasse » qui vient de l’arabe « tassa » et au suffixe grec « mancie » pour divination. On désigne aussi cet art par la lecture des feuilles de thé, la tasséographie, la tassologie ou bien la théomancie.

Son histoire

Selon mes recherches, la tasséomancie trouve son origine en Europe. Certes, les Chinois consomment le thé depuis le 2e siècle av. J.-C., mais il existe peu de ressources fiables qui prouvent l’existence de cette pratique en Asie. Le thé est arrivé en Europe au début du 17e siècle et plus vers le milieu de ce siècle en Grande-Bretagne. Mais c’est réellement au 18e siècle, à l’époque victorienne, que la pratique de la tasséomancie se fait. D’abord un bien de consommation de luxe, le thé se démocratise et la classe ouvrière se met à en consommer. Je cite :

« […] the Victorian era is when tea-leaf reading really had its heyday. Victorians were fascinated not only by the occult, but by the idea of self-analysis, brought on by the work of Sigmund Freud and Josef Breuer during this time. »

Durant cette époque, les gens sont fascinés par l’occultisme, mais aussi par l’idée de s’analyser soi-même. Et toujours à la même époque, les Roms offraient même leurs services de lectures moyennant des frais dans des salons. Cependant, sa popularité a diminué en 1903 avec l’arrivée du thé en sachet. Aujourd’hui, je crois que cela revient à la mode parce qu’il est facile d’obtenir les outils et les ressources pour l’interprétation.

Comment en faire?

Avant de vous expliquer comment cela fonctionne, il vous faut au moins une tasse avec un fond blanc pour faciliter la lecture. La soucoupe, quant à elle, doit être large, car lorsque vous aurez terminé de le boire, il faudra la retourner et retirer le mélange. Ce sont les feuilles restées dans la tasse qui va servir pour la divination.

Pour le thé, j’utilise pour le moment une infusion maison 1 qui a été faite par la boutique où je l’ai acheté. Mais par la suite, je ne sais pas encore ce que je vais utiliser. J’ai lu que le rooibos était bien, car ses petites feuilles permettent une meilleure lecture, ou bien le thé noir en feuilles de taille uniforme pour un meilleur contraste. Cependant, il faut éviter le thé en sachet, car ses feuilles sont bien souvent cassées ou trop finement moulues pour en faire une bonne interprétation.

Méthode

Une fois que vous aurez choisi votre tasse, votre soucoupe et votre thé, c’est maintenant le moment de commencer.

  1. Créer une ambiance calme. Soyez créatif et intuitif !
  2. Mettre 1 ou 2 cuillères de thé dans une eau bouillante 2. Laissez infuser pendant quelques minutes. Ajoutez du sucre ou du miel si vous le désirez.
  3. Boire le thé (ou l’infusion) à petit coup, tout en évitant le plus possible d’avaler des feuilles. Et surtout, profitez de ce moment pour le boire et pour méditer. Pensez à votre question ou bien le sujet ou bien simplement profitez de ce calme.
  4. Lorsqu’il restera l’équivalent d’une cuillère de liquide dans votre tasse (ou bien qui couvre les feuilles), faites tourbillonner doucement le liquide en pensant à votre question ou sujet.
  5. Par la suite, il suffit de poser la tasse pendant une seconde pour ensuite la retourner doucement à l’envers dans la soucoupe, et laisser vider tout le liquide (donc peut prendre un certain temps).
  6. Tapez le fond de la tasse trois fois et retournez doucement votre tasse.
  7. Les feuilles sont collées dans le fond et sur les côtés. Et s’il y a des symboles, vous pouvez commencer votre interprétation.

L’interprétation

Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises interprétations. Lorsque j’ai acheté ce kit, il y avait une feuille qui me montrait une méthode parmi tant d’autres. Je crois que c’est avec le temps que vous allez trouver votre façon de faire (si vous voulez en faire une méthode de divination). Mais voici ce que j’ai trouvé sur un site (traduction libre) :

  • Fond pour le passé, milieu pour le présent et le top pour le futur
  • Fond pour le futur, milieu pour le présent et le top pour le passé
  • Le bord de la tasse pour « bon », le milieu pour « neutre » et le fond pour « négatif » ou inversé
  • Divisez la tasse en deux moitiés avec la poignée comme point central. Le côté droit est des résultats positifs potentiels et le côté gauche est des résultats négatifs potentiels.
  • Même méthode pour une question oui/non

Quant aux symboles et aux motifs, voici ce que je fais : je recopie dans un carnet (ou sur une feuille) ce que je vois ainsi que la zone dans la tasse. Pour chaque symbole, je note intuitivement ce que cela veut dire. Je ne passe pas trop de temps et j’écris vraiment ce qui vient en moi. Ensuite, je consulte mes documents de référence (charte de symboles, dictionnaire de symboles, etc.). Pour le Web, je connais deux site; voir les sources plus bas pour les consulter.

Finalement, j’espère que vous avez apprécié cette lecture. J’ai fait de mon mieux pour vous présenter un bon article en lien avec le thé. Le but de cet article était de vous présenter un aperçu de cet art divinatoire, en vous parlant de son histoire, et comment la pratiquer avec des pistes pour son interprétation. Si vous avez des questions ou des commentaires, il me fera plaisir de vous y répondre selon mes connaissances.


Sources:
* AuntyFlo, « Tea Leaf dictionnary » – consulté le 29 octobre 2020
* Dany Kane, « Who Were The First People To Read Tea Leaves? The not so ancient art of tasseomancy » – Medium.com [en ligne] – Consulté le 28 octobre 2020
* Laurel Dalrymple, « For Centuries, People Have Searched For Answers In The Bottom Of A Tea Cup » – NPR.org [en ligne] – consulté le 28 octobre 2020
* Sips by, « The history of tea leaf reading » – Sips by [en ligne] – consulté le 28 octobre 2020
* Wikipedia, « Tasseography » – consulté le 28 octobre 2020
* Witchy World, « Tasseomancy: the art of tea leaf reading » – consulté le 28 octobre 2020
* Unicorne, « Tasséomancie Feuilles de Thé » – consulté le 29 octobre 2020

---------------------------------------------------------------------------
Notes
  1. je crois qu’il y a de l’euphraise, de l’angélique, pétales de roses et pétales de calendula[]
  2. Mon conseil: diminué la température de l’eau pour éviter de vous y brûler![]
---------------------------------------------------------------------------

Vous pourriez aimer aussi